L'histoire du château carbonneau

Jacquie, Wilfrid et leurs enfants
Olga et Jean Franc de Ferrière
Mr et Mme Ray
Mr et Mme Bachan Mr et Mme Bachan

1992-à nos jours

Donation de la propriété à Wilfrid Franc de Ferrière, dernier fils de Jean et Olga. Après avoir réussi ses études d’ingénieur agricole à Berne en Suisse et épousé Jacqueline Sinclair en 1988 à Christchurch en Nouvelle Zélande, ils s’installent à Carbonneau en 1992 pour exploiter en direct la propriété. C’est alors que commence un plan de replantation du vignoble, la modernisation du chai de vinification et la restauration du château pour recevoir des hôtes.

1975-1992

Donation de la propriété à Olga Ray-Franc de Ferrière par ses parents. Jean et Olga Franc de Ferrière ont eu cinq enfants. Jean ayant une carrière internationale travaillant pour les Potasses d’ Alsace, la propriété a été exploitée en fermage.

1938-1975

Achat par Harold et Claude Ray. Harold était un ancien officier britannique qui avait immigré en Nouvelle Zélande et rencontré sa future épouse à Deauville durant la Première Guerre Mondiale. Claude était la fille du Général Jules Cheminon et de Eugénie de Massalitinoff, une aristocrate russe. Harold et Claude eurent une fille, Olga Ray, née en 1925 à Kaiaua en Nouvelle Zélande et qui a épousé Jean Franc de Ferrière en 1946 à Pessac sur Dordogne. Pendant cette période, le domaine était exploité avec des vaches laitières, des vignes, des arbres fruitiers et un peu de céréales.

XIX siècle

Le plus ancien propriétaire connu remonte à 1823 ; il s’agit de Jacques Fouignet-Verbacle. Une de ses descendantes, Blanche Fouignet a épousé Jean Jacques Bachan en 1878. Jean Jacques Bachan avait été juge de paix en Algérie, puis magistrat en France et maire de Pessac sur Dordogne. La construction du château actuel a eu lieu vers 1860 se terminant avec une très belle verrière Napoléon III. N’ayant pas eu d’enfants et après le décès de Jean Jacques Bachan en 1925, la propriété a été mis en vente.

Avant 1800

Le lieu-dit ‘Carbonneau’ tient son nom de la production de charbon de bois probablement au moyen âge. La région devait être recouverte d’une forêt de chêne qui a été ensuite remplacée petit à petit par des cultures dont la vigne. Il y a également des traces sur le domaine de la vie à l’époque de la préhistoire et à l’époque romaine.